Essai White Shark 228

Publié le 25/07/2012 par - Lu 3673 fois

Catégorie : Essai Bateau /// Mot-Clef : kelt, white-shark, open
Imprimer l'article

Comme pour respecter les codes de la famille white shark, le 228 en reprend la philosophie globale avec une forte identité mais aussi quelques améliorations qui permettent à ce bateau de rester dans l’air du temps. Plus familial, il se veut aussi un peu plus cossu. Découverte !

Héritiers lointain des Chris Craft dont les premiers modèles empruntèrent les coques, les White Shark sont pourtant tout ce qu’il y a de français puisque créés par le chantier Kelt à Vannes. La marque appartient désormais au Groupe Poncin et si les bateaux sont aujourd’hui fabriqués à Marans en Charente Maritime, l’esprit demeure.

Un look très caractéristique

Le 228 reprend ainsi en partie ce qui a fait le succès de ses congénères avec une ligne de pont caractéristique, très haute sur l’avant qui évoque sans ambage l’univers du fishing à l’américaine. Large sur l’avant, la ligne de pont avec un beau décroché à mi-longueur, le bateau ne manque pas d’allure. Derrière son étrave haut perchée et son vaste balcon, le Kelt affiche une allure équilibrée faisant la part belle à la vie à l’extérieur. Pour assumer son appartenance au monde des sundecks, le 228 intègre sous son vaste pont avant une belle cabine tandis que le dessus servira de bain de soleil pour satisfaire la famille ou les amis. Une fois sur l’eau, le bateau dégage une impression de puissance, impression encore accentuée par la robustesse de sa construction à l’image du solide balcon avant ou du liston inox, lui aussi de bonne facture.

Un comportement marin très sain

Le chantier accorde au 228 jusqu’à 300 ch, une homologation tout à fait en rapport avec les 1 300 kg à vide de la bête. En ce qui nous concerne, c’est avec 250 ch que nous l’avons essayé. Dans cette configuration le canot se montre véloce en déjaugeant en seulement 3,5 secondes et en filant à 42 noeuds en pointe, des performances parfaitement en rapport avec le programme familial et polyvalent du bateau. Reste qui semble raisonnable de ne pas descendre en dessous de 200 ch au risque de se retrouver avec un bateau très mou.

L’avis de la rédaction

On peut regretter que ce bateau n’apporte pas plus de nouveautés mais à contrario, il devrait séduire les adeptes de la marque qui en plus y trouvent une cabine. Il profite toutefois que quelques détails plus soignés et d’un certain sérieux qui font de lui le digne héritier d’une longue lignée.

Retrouvez l'essai complet du White Shark 228 sur Essais Nautiques

Texte et photos : Dominique Salandre

LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES

  • Allure Générale
  • Leaning-post
  • Espace à bord
  • Epaisseurs planches cabines
  • Nombre et prix options
  • Position feux avant

Vous avez aimé cet article sur YOUBOAT.FR ? N'hésitez pas à le faire savoir sur vos comptes réseaux sociaux !

Vous pouvez également suivre notre compte Twitter ou notre page Facebook !

Télécharger l'application Iphone YOUBOAT et consulter :

  • - Toutes les annonces bateaux
  • - L'actualité du nautisme
  • - L'annuaire des professionnels
  • - et plein d'autres rubriques encore...

1ère appli de vente de bateaux sur Iphone en France

Abonnez vous au magazine youboat.fr