Essai Sessa Key Largo 27 IB

Publié le 18/06/2013 par - Lu 3813 fois

Catégorie : Essai Bateau /// Mot-Clef : sessa, key-largo, essai
Imprimer l'article

Sessa Marine a entrepris d'offrir une version à moteur interne à ses petits bateaux. après le 34 et juste avant que ne soit dévoilé le 24, c'est le Key Largo 27 qui a eu droit à cette déclinaison, l’occasion d'un essai sous le soleil de la côte d'azur.

Qu’on se le dise, si le chantier italien a entamé un véritable programme de développement dans le monde des grosses unités, il n’en oublie pas ses premières amours et continue ainsi à rajeunir la gamme Key Largo. Dernière démarche en date, intégrer des moteurs in-board dans ses modèles vedettes avec, à la clé, quelques atouts non dénués d’intérêt.

Le KL 27 est ainsi le deuxième modèle de la série à avoir reçu son bloc Volvo. Extérieurement, cela ne change pas beaucoup la donne sauf au niveau de l’arrière puisqu’on se retrouve d’une part avec un gros bloc arrière et surtout, on récupère une immense plage de bain, un très bon point pour ce bateau dédié au soleil. Au passage, le canot s’allonge de 78 centimètres. Pour le reste, on retrouve le style fluide et élégant de la marque avec une partie haute qui s’arrondit un peu pour offrir plus de volume intérieur. Un dessin plein de charme que l’on doit à l’incontournable Christian Grande. Une fois n’est pas coutume, notre bateau d’essai est blanc alors que la marque nous avait habitués depuis quelque temps à des versions aux couleurs pastelles ou acidulées du plus bel effet. Au final, ce blanc lui va plutôt bien et apporte une touche supplémentaire de sobriété. Une teinte qui permet en outre de faire ressortir la jolie sellerie et les quelques morceaux de bois présent. Le nez tendu est surmonté d’un balcon au style assez aérien tandis que la plage de bain termine parfaitement la ligne. Au final, ce bateau dégage une impression de classe et de dynamisme.

Key Largo 27 IB

UN DESIGN TOUTE EN ELEGANCE

À l’intérieur, le propos n’est pas mal non plus. Sundeck oblige, la partie avant est occupée par un beau bain de soleil de 2 x 1,95 m avec, petit bonus, un agréable coussin pour poser la tête. C’est sur la proue aussi que ce trouve la baille à mouillage, mais sur un tel bateau, dédié au soleil et au farniente, on optera surement pour un guindeau électrique. Quelques marches permettent de rejoindre le cockpit qui profite de l’arrivée du moteur pour parfaire son aménagement. Les deux sièges du 27 traditionnel laissent ainsi place à une cuisine extérieure sur laquelle viennent désormais s’appuyer les deux assises. On dispose dès lors d’un grand rangement pouvant accueillir un réfrigérateur, d’un évier et d’un emplacement pour un réchaud. Juste derrière, une banquette en L peut recevoir quatre à cinq personnes autour d’une belle table, idéal pour les apéritifs entre amis. Qui plus est, cette table sur piston, en s’abaissant, se mue en un solarium bien abrité du vent de 1,55 x 1,15 m. Un passage vers l’arrière de 41 cm de large offre un accès facile à la plateforme arrière tandis qu’à côté, la cale moteur est surmontée d’un confortable matelas qui peut, moyennant une petite manipulation, s’agrandir pour atteindre une dimension généreuse (1,60 x 1,80 m). Une modularité intéressante qui permet au bateau de s’adapter à chacun de vos programmes.

Key Largo 27 IB

Cet aménagement renferme quelques rangements, mais avouons le, ce n’est pas le point fort du bateau, la faute au moteur qui monopolise toute la cale arrière. Il reste cependant le placard sous la cuisine et un coffre dans le plancher de 40 cm de profondeur. Enfin, dernière curiosité de cet extérieur, le bimini caché sous le bain de soleil avant avec ses deux « bras » flanqués dans les bordés. Une marque de fabrique du chantier, mais pas forcément la meilleure solution à l’usage…

Pour rejoindre la cabine, il faut faire coulisser la porte située à gauche du pilote. Assez volumineuse pour un navire de cette taille, la cabine offre de surcroît une hauteur sous barrot de 1,60 m, plutôt pas mal. En outre, elle offre un carré transformable en lit double, un meuble de rangement avec un emplacement pour le réfrigérateur (en option) et un véritable cabinet de toilette avec WC, lavabo, quelques petits rangements et un hublot. Cet habitacle dispose encore de quelques rangements et équipets, mais là encore, le volume est compté tout comme la luminosité, assurée simplement par deux petits hublots, un capot de pont aurait été bienvenu. Enfin, on regrette l’absence de table pour pouvoir prendre un repas à l’abri… Quelques détails qui limitent un peu l’usage de la cabine. 

UNE MOTORISATION UNIQUE

Dans l’ensemble, la finition est plus que correcte et l’équipement est lui aussi généreux. Feux de navigation, sellerie, pompe de cale, table, douchette, flaps ou bimini sont ainsi disponibles en série et deux packs d’option permettent, pour un coût raisonnable, de compléter l’inventaire.

Pour l’heure, le Key Largo 27 n’est disponible qu’avec une seule motorisation. Un parti pris curieux même si, dans l’absolu, la mécanique choisie, un Volvo de 320 ch, va plutôt bien au bateau. Accusant 2 200 kg à vide, soit près de 3 tonnes en ordre de marche, le Sessa profite de ce léger surpoids pour être plus à l’aise sur l’eau que la version hors-bord. La répartition des masses, forcément modifiée lui permet d’être bien assis et elle limite surtout le phénomène de marsouinage qu’on a souvent tendance à observer sur un Key Largo, la faute à une coque un peu rebondie pour privilégier l’habitabilité. En outre, ces caractéristiques permettent au bateau d’être assez doux dans la vague.

Key Largo 27 IB

Pour le reste, la carène au V profond s’appuie sur deux bouchains placés assez bas et sur quelques virures qui améliorent l’accroche. Au final, on se retrouve donc avec une unité plutôt facile à mener, relativement véloce pour ce type de motorisation même si, avouons-le, une mécanique un peu plus généreuse serait appréciée. Pour autant, avec près de 35 noeuds en pointe et un déjaugeage effectué en un peu moins de 7 secondes, le KL 27 est plutôt cohérent avec son programme familial axé sur la détente, le farniente et les loisirs nautiques. Enfin, détail appréciable, la stabilité du navire est excellente, à l’arrêt comme en navigation, parfait pour aller prendre l’apéritif dans une crique, sans renverser les verres.

En dévoilant ce modèle, Sessa aurait presque pu l’appeler « Key Largo 27 Plus » car il apporte quelques avantages intéressants à la version native et notamment cette superbe plage arrière, point de départ de nombreuses activités nautiques. En outre, il conserve son élégance et son design flatteur, dommage que les rangements soient limités et la cabine un peu sombre, mais dans l’ensemble, le charme agit toujours autant.

Remerciements à Jet 7 (Mandelieu – 06) pour leur aide précieuse.

Crédits : Dominique Salandre

LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES

  • Design
  • Surface de bronzage
  • Finition
  • Peu de rangements
  • Luminosité Cabine
  • Performance

NOTRE APPRECIATION

Consommation :
4
Valeur Subjective :
3.5
Esthétique :
5
Confort :
3.5
Performances :
4
Appréciation Globale :
4

Vous avez aimé cet article sur YOUBOAT.FR ? N'hésitez pas à le faire savoir sur vos comptes réseaux sociaux !

Vous pouvez également suivre notre compte Twitter ou notre page Facebook !

Télécharger l'application Iphone YOUBOAT et consulter :

  • - Toutes les annonces bateaux
  • - L'actualité du nautisme
  • - L'annuaire des professionnels
  • - et plein d'autres rubriques encore...

1ère appli de vente de bateaux sur Iphone en France

Abonnez vous au magazine youboat.fr