Essai Boston Whaler 350 Outrage

Publié le 31/07/2014 par - Lu 6460 fois

Catégorie : Essai Bateau /// Mot-Clef : boston-whaler, outrage
Imprimer l'article

Après le 370 et le 320, Boston Whaler complète sa gamme Outrage avec l'introduction du 350 Outrage, une embarcation dans la plus pure tradition de la catégorie, mais avec quelques petits bonus comme sait si bien le faire le chantier américain.

Ce 350 s’intercale donc entre le 320 et le 370 et vient ainsi compléter le haut de la gamme Outrage dont le renouvellement a commencé il y a quelques années. Partant, de là, nous ne sommes pas surpris de voir que le nouveau venu point par point reprend les codes des 320 et 370 et de loin, il vaut mieux avoir un oeil averti pour apercevoir du premier coup la différence.

Le bateau s'inscrit par ailleurs dans la grande tradition des fishings de haute mer avec une ligne très élancée voire carrément sportive et surtout une coque qui semble dès le premier regard à la hauteur. Le nez pointu vers le ciel laisse entrevoir une étrave à 23° tandis que la ligne descend vers l’arrière pour rejoindre l’eau en douceur. Il y a dans cette ligne, au demeurant assez simple, une véritable pureté, on peut même parler d’élégance surtout dans cette version avec une coque bleue de toute beauté. La partie supérieure est un peu plus torturée en partie à cause du T-Top et du poste de pilotage surélevé façon Tuna Tower, mais la couleur blanche de la structure allège un peu le tout et au final, cela laisse une impression d’harmonie et de puissance.

Pour autant, le 350 Outrage n’entend pas nier sa vocation première, celle de filer à la pêche en haute mer de manière rapide et même si la météo se dégrade.

Homologué jusqu’à 1 050 ch !

Pour être totalement convaincu, il suffit d’ailleurs de quelques milles. Avec près de 11 mètres de long et déjà pas loin de 5 tonnes à vide (et sans moteur), inutile de préciser qu'il faut lui adjoindre un peu de puissance. Qui plus est, en dehors de son caractère fishing, le 350 nourrit quelques ambitions sportives. Dès lors, le chantier l'homologue jusqu'à 1 050 Ch,parmi les plus puissants du marché. Pour les besoins de notre test, le chantier américain avait accroché trois Mercury Verado de 300 ch. Une cavalerie plutôt impressionnante, mais qui ne représente toutefois pas la motorisation maximale. Qui plus est, cette cavalerie convient assez bien au navire. Ainsi équipé, l'Outrage affiche sans surprise un certain dynamisme. Concrètement, il ne lui faut que 5 secondes pour s'extraire de l'élément liquide tandis qu'il se cale assez rapidement en vitesse de croisière autour de 30 noeuds. En poussant un peu plus la poignée, le 350 file même jusqu'à 48 noeuds, une performance plus qu'honorable pour une première sortie et qui permet d'envisager de se rendre très rapidement sur les lieux de pêche. Reste qu’il y a encore la possibilité d’ajouter 150 ch ce qui propulserait le bateau largement audelà de 50 noeuds. Néanmoins, en dehors de la simple performance, c'est surtout l'efficacité de cette carène qui enchante. Profitant d'un V très marqué, cette coque creuse littéralement sa route sans sembler se soucier du clapot ou du relief marin. Qui plus est, la barre se montre très douce et la position légèrement surélevée du poste de pilotage renforce se sentiment de puissance et de facilité. À noter qu’une fois au volant, la grosse console et le pare-brise procure un véritable abri, presque comme si on se trouvait dans une timonerie. En outre, la sensation de facilité ne s’arrête par aux runs à pleine vitesse. Plutôt maniable pour sa taille, le Boston qui se montre autoritaire et sûr en courbe, offrant un bon compromis entre accroche et confort et limitant au maximum la gîte. Bref, des prestations remarquables qui font une fois de plus du Boston un bateau d'exception.

D’exception il est aussi question une fois dans le cockpit. Bien évidemment, les équipements "pêche" sont très présents puisque le navire intègre en série un vivier, deux bacs à poissons, une boîte à leurre, des racks pour les cannes ou encore de nombreux supports de cannes. La porte latérale, en dehors d’offrir un accès aisé, peut également être intégrée à l’équipement pêche, car elle facilite la remontée de grosses prises.

Reste qu’en dehors des séances de pêche, le 350 Outrage, à l'image de tous les bateaux récemment produits par le chantier, n'oublie pas la notion de confort. Cela commence par le triangle de proue, équipé d'une série de banquettes-coff re pouvant faire office de salon de pont avec une table (en option). On apprécie également les coussins latéraux et les mains courantes qui rendent l’endroit sûr et agréable. On retrouve également, juste devant la console, le fameux bain de soleil court faisant à la fois office de solarium et de méridienne, un espace qui sera vite prisé par les enfants.

Un plan de pont (presque) exemplaire

Sur l'arrière, c'est le bloc cuisine (lui aussi optionnel) qui ti ent la vedette avec son évier, son grill, son réfrigérateur et des rangements dignes d’une cuisine équipée. Collé au tableau arrière, une belle banquette repliable ajoute elle aussi un peu de confort et l’on peut là encore installé une table de cockpit pour profiter de l’espace. Enfin, la grosse console abrite une véritable cabine dotée d’une belle hauteur sous barrot. Celle-ci dispose d'un wc, d'un joli lavabo, avec miroir, de meubles de rangement et même d'un hublot. On y accède par une porte a l'ouverture originale puisqu’identique à celle des avions de ligne. À contrario, le constructeur n'a pas souhaité reconduire le même aménagement que sur le 370 en offrant un couchage alors qu’il y avait la place, préférant, sur cette version, conserver l'espace avant pour y loger un immense coffre de rangement compartimenté et accessible de l’extérieur ce qui confirme sa vocation de bateau de jour. Un choix discutable qui enlève un atout de poids au bateau, du moins pour le marché européen.

Quoi qu'il en soit cette petite cabine s’avère confortable et, à son image, les rangements sont présents en nombre sur ce navire. En dehors de l'immense malle avant, on trouve des volumes de stockage sous les banquettes de proue, dans le plancher sur l’arrière, mais aussi dans les bordés dont la largeur a permis de dissimuler nombre de petits coffres. Quelques astuces sont également à noter comme le rangement de l’échelle de bain, encastrée sous la banquette arrière repliable ou l’emplacement réservé à la table quand elle ne sert pas.

Comme sur tous les bateaux de type fishing, le poste de pilotage est un modèle d'ergonomie avec de la place pour l'électronique, des commandes qui tombent bien sous la main ou des porte-cannettes. Boston a même poussé le bouchon un peu plus loin en installant une petite casquette supérieure du plus bel effet. Ce poste de conduite est surmonté par un TTop à la robustesse impressionnante même si sa couleur blanche allège un peu l'aspect massif de l’ensemble. Néanmoins, cett e solidité n’a rien de futi le puisqu’un poste de pilotage surélevé est implanté dessus pour pouvoir repérer les chasses au loin. Reste que l'accès à ce poste de pilotage supérieur est tout sauf facile, plutôt acrobatique, voire même assez peu sécurisé, ce qui limite son usage a des conditions de mer clémentes.

Enfin, dernier bon point pour le leaning-post, très confortable et d’une manière générale pour la qualité de la finition, tout simplement bluffante.

L’avis de la rédaction

Chez Boston Whaler, on pourrait presque dire que les modèles se succèdent et se ressemblent, mais dans le bon sens du terme. Encore une fois, le 350 Outrage met la barre très haut tant au niveau de la qualité de fabrication que des aptitudes marines sans oublier quelques bonnes des astuces dans son aménagement. On regrettera juste le choix de supprimer de couchage et des options au tarif élevé, mais pour le reste, naviguer à son bord procure un immense plaisir.

Texte et photos > Dominique Salandre

LES POINTS FORTS ET LES POINTS FAIBLES

  • Fabrication exemplaire
  • Carène très efficace
  • Aménagement polyvalent
  • Accès fly
  • Pas de couchage
  • Prix des options

NOTRE APPRECIATION

Consommation :
3
Valeur Subjective :
3.5
Esthétique :
3
Confort :
4.5
Performances :
4
Appréciation Globale :
3.5

Vous avez aimé cet article sur YOUBOAT.FR ? N'hésitez pas à le faire savoir sur vos comptes réseaux sociaux !

Vous pouvez également suivre notre compte Twitter ou notre page Facebook !

Télécharger l'application Iphone YOUBOAT et consulter :

  • - Toutes les annonces bateaux
  • - L'actualité du nautisme
  • - L'annuaire des professionnels
  • - et plein d'autres rubriques encore...

1ère appli de vente de bateaux sur Iphone en France

Abonnez vous au magazine youboat.fr